Un problème avec votre sac ?

N'hésitez pas à me contacter, je m'efforcerai dans la mesure du possible de le réparer à mes frais.

© 2019 par Senza. Créé avec Wix.com
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Pinterest Icône
Newsletter
Rechercher
  • Senza

Senza, marraine de Mukkoka, éléphanteau du Sheldrick Wildlife Trust.

Mis à jour : 3 sept 2019

L'engagement pour la protection des animaux de Senza se traduit également par la mobilisation d'une partie du chiffre d'affaire de la marque pour des associations qui agissent dans ce domaine.


Le Sheldrick Wildlife Trust est né de la passion d’une famille pour le Kenya et ses étendues sauvages. Créé il y a plus de 40 ans, il est surtout connu pour son projet Orphans, programme de sauvetage et de réhabilitation d’éléphants orphelins. Aujourd'hui les orphelins d'autres espèces sont également accueillis au sein du refuge qui les remet sur pieds et à l'âge adulte, après une phase de réadaptation, leur permet de retourner à l'état sauvage dans les parcs nationaux de Tsavo.


Au delà de cette mission, le refuge met également en place des patrouilles aériennes pour repérer les orphelins et animaux en détresse, des patrouilles pédestres et des unités canines pour lutter contre le braconnage, travaille à la protection de l'habitat des espèces locales, soigne tous les animaux se trouvant sur la réserve, leur fournit des points d'eau tout au long de l'année, travaille avec les populations locales en les éduquant à la protection des animaux sauvages aux côtés desquels ils vivent. Enfin, un éco-lodge pour un tourisme responsable se trouve sur la réserve.


Senza s'est adressé au Sheldrick Wildlife Trust pour adopter un de leurs protégés. Le choix était trop difficile face aux nombreux orphelins et leurs histoires déchirantes. C'est donc le refuge qui a attribué un adopté à Senza.


Il s'agit de Mukkoka, un éléphanteau âgé de deux ans, découvert alors qu'il avait un an et errait seul aux abords de la rivière Tiva, très amaigri et déshydraté.


Senza est très heureuse de faire partie de la famille des marraines et parrains de Mukkoka.




Voici l'histoire de Mukkoka :


Le 20 septembre 2018, alors qu'il effectuait une patrouille régulière avec le pilote du DSWT, Neville Sheldrick ; le chef de l'équipe Tiva, Nterto Kapina, a repéré les traces de ce qui semblait être un jeune éléphant solitaire errant le long de la rivière Tiva.


Les mares peu profondes et semi-permanentes situées le long du lit de la rivière asséchée sont la seule source d'eau sur plusieurs kilomètres. Il y a donc des traces de centaines d'éléphants qui sillonnent ce sable mou. Étonnamment, malgré cela, Kapina a pu identifier une petite série de traces légèrement plus fraîches que les autres et se déplaçant le long de la rivière sans troupeau. Dans les airs, il a pu les suivre pendant un peu plus de 20 km avant leur disparition. Incapable de repérer le jeune éléphant depuis les airs, l’équipe au sol a poursuivi les recherches le lendemain, reprenant la piste où elle avait été perdue la veille.


Ils ont suivi le jeune éléphant aussi loin que possible, mais n'ont pas pu le localiser. Heureusement, cependant, l'équipe Mobile Nord, patrouillait dans le même secteur et deux jours plus tard, elle retrouvait l’éléphanteau dans le lit de la rivière où il était seul. Après consultation avec le Dr Poghon, vétérinaire du refuge,une équipe a pu sauver le petit éléphant désespéré, qui a miraculeusement réussi à ne pas servir de proie aux prédateurs.


Il a alors environ 12 mois. Heureusement, il avait accès à l'eau des mares de Tiva qui bordaient encore le lit de la rivière. Mais il était mince et très déshydraté à la suite de son épreuve. Il a été sécurisé par l'équipe et chargé à l'arrière de leur véhicule, avant d'être conduit à l'unité de réintégration DSWT Ithumba, à 25 km environ, où il a été placé dans l'un des enclos d'éléphants spécialement conçus pour les jeunes récemment sauvés. Ici, les Gardiens pouvaient le calmer, s'assurer qu'il recevait du lait et des liquides de réhydratation pendant qu'il était prévu de le transporter par avion à la nurserie de Nairobi, car il est très dépendant du lait et a toujours besoin de nourriture spéciale 24 heures sur 24 et de soins intensifs. Pendant ce temps, il a été refroidi par des éclaboussures d’eau et a également été nourri de végétation coupée.


L'éléphanteau a été transporté par avion jusqu'à Nairobi. Un goutte-à-goutte lui a été administré pendant le voyage pour continuer à la réhydrater. A son arrivée à la nursery de Nairobi, il a été emmené dans une abris fraîchement préparé à côté d'un autre Dololo qui venait d'arriver. Après l'administration de ses médicaments, il a été relevé et encouragé à boire une bouteille de lait chaud. Très vite, il a commencé à téter avec férocité, désespéré. Des friandises vertes ont été placées dans son écurie et un gardien est resté avec lui toute la nuit.


Mukkoka a ainsi été nommé en référence à un endroit situé le long de la rivière Tiva, où il a erré si désespérément pendant des jours avant d’être retrouvé. C’est un petit éléphant très chanceux qui doit sa vie aux talents exceptionnels de Nterto Kapina en matière de suivi qui s’est rendu compte, depuis la banquette arrière d’un avion qu’il regardait les traces d’un bébé éléphant marchant seul.

Cette recherche continue et exhaustive a duré trois jours au sein des équipes au sol jusqu'à ce qu'il soit finalement localisé.

Des reconnaissances sur le terrain et aériennes ont fouillé la région à la recherche de la carcasse possible de sa mère, mais à ce jour aucune n'a été trouvée.

Le motif de son abandon reste donc un mystère complet.


0 vue